Vous avez jusqu’au 30 mars 2019
pour vous inscrire sur les listes électorales

 

Le 25 octobre dernier, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, dévoilait une information attendue depuis 2010 par l’Unapei, l'Adapei de la Sarthe et toutes les associations qui accompagnent des personnes handicapées : l’article 5 du code électoral va être abrogé dès l'entrée en vigueur de la loi.

Plusieurs centaines de milliers de Français, notamment des personnes en situation de handicap intellectuel, ne peuvent toujours pas voter. La raison ? Cet article du code électoral donne la faculté au juge des tutelles de retirer le droit de vote aux majeurs sous tutelle. En contradiction totale avec la Convention des Nations Unies relatives aux droits des personnes handicapées, que le France a ratifiée en 2010, cette discrimination sera derrière nous dès l'entrée en vigueur de la loi : les « Etats parties reconnaissent que les personnes handicapées jouissent de la capacité juridique dans tous les domaines, sur la base de l’égalité avec les autres ».

Des programmes en FALC

Malgré le fait que le droit de vote ne soit pas encore ouvert à tous, nous pouvons faire en sorte que le processus électoral soit accessible à tous. Comment ? Le ministère de l’Intérieur a engagé des actions pour inciter les candidats à transcrire en français Facile à lire et à comprendre (FALC) leurs campagnes électorales, qu'ils pourront déposer directement sur le site du Ministère de l'Intérieur : https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Elections-europeennes-2019 !

 

Votre voix compte ! Si vous pouvez voter, n'oubliez pas d'aller vous inscrire sur les listes électorales, car c'est en choisissant nos représentants que les choses pourront évoluer.

 

Elections Européennes