Les résidents de la Maison d'Accueil Spécialisée Robin des Bois ont pu tester, ce vendredi 4 décembre, un nouveau vélo-fauteuil à assistance électrique.


Grâce au travail des équipes de la MAS Robin des Bois, de la MAS Héliope (Le Mans) et de la Fondation NORAUTO, qui a soutenu le projet à hauteur de 7000 euros dans le cadre de  “l’Accès à la Mobilité”, ce vélo-fauteuil sera à la disposition des résidents pour profiter plus régulièrement  des bienfaits de cette activité.

C’est accompagné du Président de l’Adapei de la Sarthe ; M. Coroller ainsi que du Directeur de l’Agence Norauto Le Mans Nord, représentant de la Fondation NORAUTO et parrain du projet ; M Chauvin et de M. Guérin, Coordinateur des Activités Physiques et Sportives de l’association, que les premiers essais dans les jardins sensoriels ont eu lieu.

Nous remercions M. BENAMOU, Directeur du dispositif MAS, M. BOT, Directeur Adjoint de la MAS Robin des Bois, le personnel et les résidents pour leur accueil.

 


 

Les bienfaits du vélo-fauteuil

L’activité Vélo répond aux besoins formulés par les résidents.

Cette activité existe déjà, mais le matériel, que nous avons à disposition, est obsolète. Les séances ne sont pas régulières et ne concernent que peu de résidents du fait de la vétusté du matériel.

Avec ce nouveau matériel, l’activité pourrait être plus régulière. Et si nous poussons la réflexion de l’utilisation du matériel, des sorties autour de l’établissement pourraient s’improviser, dans le cadre de petits achats dans le quartier.

Une fois installé sur le vélo, le résident sera, en permanence, accompagné d’un professionnel de son établissement. Cette proximité va créer un espace de discussion et d’échange durant tout le temps de l’activité. Cela peut renforcer les relations qui existent déjà et de profiter d’autres situations différentes de la prise en charge quotidienne.

Ce mode de déplacement permet aux résidents de découvrir d’autres sensations (la vitesse, le vent, les bruits). Toutes ces émotions seront très bénéfiques pour les personnes souffrant de déficits cognitifs.

Dans nos résidents, nous avons des personnes capables de pédaler. Avec ce matériel adapté, le vélo, comme activité physique, et non comme moyen de déplacement donne à ces personnes l’occasion de maintenir ses capacités physiques. Il lutte contre la diminution de sa masse musculaire, tout en entretenant son appareil cardio-respiratoire.

Matthieu Guérin, Coordinateur des Activités Physiques et Sportives de l’Adapei 72